Résultats Rallye de la Châtaigne.

Publié le par Antoine PRETIN

Les années se suive nt mais ne se ressemblent pas.


 

Après chataigne 2011une belle prestation en 2009, avec un podium dans la classe N2, les envies étaient grandes avant le départ de l’édition 2010. Ayant acquis une expérience avec la 206 RC GrN lors du rallye des Vins de Mâcon, nous avions avec Annabelle à mes cotés, l’espoir de bien rouler sur un parcours connu. La théorie n’est pas forcement la pratique !!!

 


 

Samedi  25 octobre, Autun,  mauvais temps au programme. Les routes sont humides, et la pluie est bien présente dans le Morvan. antoine pretinUne  assistance de  20 minutes est à notre disposition avant la première épreuve chronométrée de jour. Le temps imparti ne nous laisse pas trop le temps de tourner en rond, et je décide de monter des pneus slicks. Choix osé mais la route est bien sèche et je ne préfère pas partir en maxi pluie, faute de quoi je risquerai de les détruire. 4 minutes avant de partir, le temps change, les goutes de pluie arrivent. Dans un élan de panique, je demande de changer de pneus et partir en pluie…

 

 

Très court.

 

Arrivée au départ de la2010 Chataigne Pretin spéciale 1, nous comprenons notre erreur. La route est sèche, il ne pleut plus, et nous avons 16km à faire. La première erreur est faite. Nos concurrents sont partis avec le même mauvais choix de pneus, tout le monde est à égalité, rien n’est perdu. Je pars sur un rythme prudent sachant que j’ai roulé la dernière fois il y a prês de 4 mois. Après 1km dans un virage léger à gauche, je passe légèrement dans la corde….trop légèrement….

La crevaison est bien là, et je le sens tout de suite. Après 100m, je décide de m’arrêter pour changer le pneu avant gauche. Hélas une mauvaise compréhension avec les personnes présentent, me font repartir pensant que j’ai seulement décalé le train avant ou autre. Avec le recul, pas facile de s’arrêter au bout d’un km de rallye, l’envie de continuer est importante. Cependant, le pneu est bien à plat et j’essaye de trouver un lieu pour changer la roue.

 

 

8 secondes en Formule 1. Nous, un peu plus…

 

Arrêté dans une échappatoire, nous avons fait notre possible pour changer la roue, mais n’ayant jamais utilisé le cri, il a fallu être patient, mais le chronomètre ne l’a quant à lui pas été. C’est plus de 10 minutes que nous laissons au bord de la route. Le rallye est cuit, et les chances de bien figurer s’envolent.

Tout de suite après avoir changé la roue, j’essaye de repartir à l’attaque pour au moins s’amuser. Hélas, la roue de secours n’étant pas de la même taille en hauteur de flanc, la voiture tire à droite de la route, aidé par cela par l’autobloquant qui joue son rôle. La conduite est impossible, et nous décidons donc de rouler au ralenti, pour d’un coté ne pas user la mécanique, et d’un autre, ne pas user les pneus pluie. A l’arrivée de la spéciale, l’ambiance est tendue et je suis complètement dégouté, sachant de plus qu’il va falloir faire la deuxième spéciale dans les mêmes conditions, et donc au ralenti. Chose que l’on fera, avec en plus une pénalité pour avoir pointé en retard au départ de la spéciale 2.CHATAIGNE PHOTONY

 

 

Stop or go ?

 

Après la première boucle, nous pointons à 12 minutes du premier et dernier au général. Nous hésitons à repartir, mais les gens autour de moi me motivant à continuer, je décide d’au moins finir la journée en essayant de me faire plaisir. Petit passage par l’assistance ou l’ambiance n’est pas super..., et direction la troisième spéciale qui se fera de nuit. La spéciale se passera bien, je n’ai pas assez de pbr chataignemotivation et de niac pour rouler vite. La rampe de phare éclaire la cime des arbres et il n’est donc pas simple de voir les cordes grasses. Je ne prendrais pas grand plaisir à conduire, et je parle de conduire car j’étais bien loin de piloter. Nous réalisons le 5eme temps de classe, mais rien d’exceptionnel.

 

 

Une Châtaigne pas pour moi

 

Pour la 4 eme épreuve chronométrée, nous partons un peu plus motivés. Après 2 virages la voiture coupe et ne marche plus. Nous arrivons difficilement à trouver un chemin pour s’arrêter et ne pas se mettre en danger par rapport aux autres concurrents car sur une route étroite au milieu des bois et en pleine nuit, il n’est jamais très agréable d’être dans ces conditions. La voiture calera et nous n’arriverons pas à la redémarrer tout de suite. Après avoir attendu la fin des voitures, nous arriverons en roulant à 30km/h à retourner à l’assistance mais hors course. Après autopsie, il s’avéra que cela venait d’un capteur mettant la voiture dans un mode sécurité.pbrchataigne

 

 

A oublier.

 

La course auto est pour moi un mélange de moment agréable au volant, avec de bonne sensation et d’adrénaline, mais aussi une ambiance festive entre copains vivant la même passion. Ce rallye de la châtaigne n’aura regroupé aucun de ces éléments et hélas pour un cout important. Donc c’est hélas avec un gout amer que j’ai pu terminer ce week-end. Il y a certainement des leçons à tirer de cette expérience. La prochaine sera certainement que mieux.

 

Album photos: ici

Caméra embarquée à venir

 

Photos:

http://pbrally.free.fr

http://fil21mecaphoto.free.fr/

http://davidmouron.free.fr

http://www.rallye-infotony.com

 

 

 

 

Publié dans Rallye

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article