Pas facile tout ça...

Publié le par Antoine PRETIN

Vendredi 18 Août, Pas facile tout ça……..

 

5h30, heure où le soleil se lève en Finlande, j’en prends plein les yeux, j’avais oublié de fermer les volets de ma chambre. J’essaye désespéramment de trouver l’ouverture de la fenêtre ou quelque chose qui ressemble à un volet ou autre rideau, mais rien, pas moyen d’arrêter la lumière qui rentre dans la chambre, la fin de la nuit risque d’être difficile vu la clarté qui s’exerce à l’intérieur de cette pièce déjà très claire en tant normal. Une solution, se mettre la tête dans le duvet et essayer de se r’endormir.

8h30, c’est pas possible de dormir dans ces conditions, il y a tellement de soleil qui rentre dans ma chambre que je vais prendre un coup de soleil en dormant, donc je me lève.

 

Information 1 : le lit est très très dur, il est composé de lattes en bois qui ne fléchissent à aucun moment et d’un matelas de 4 cm d’épaisseur. En deux mots, ça fait mal au cul, il va falloir que je trouve un autre matelas car c’est vraiment du béton.

Information 2 : La fenêtre ne s’ouvre pas, il y a juste un morceau qui s’ouvre, mesurant 15 cm de large, avec derrière une genre de moustiquaire et un volet.

 

 

 

Information 3 : Je peux vous dire que 30 kg de baguages, ça fait pas lourd dans une chambre de 13 m², il faut mieux en mettre un peu partout pour avoir l’impression de combler le vide.

 

Après ce réveil forcé et une bonne douche, direction chez Brice. La seule envie que nous avons est d’avoir Internet le plus rapidement possible pour reprendre contact avec la France.

Direction le Toas, centre qui gère tous les appartements des étudiants, nous prenons le bus pour rejoindre le centre ville qui se trouve à 8 km de notre quartier nommé Hervanta. Nous sommes accueillis par de gentil Finlandais qui nous explique les modalités à effectuer pour pouvoir se connecter de notre chambre. Cependant la personne responsable de s’occuper du réseau  n’est pas là, il va falloir attendre un bon moment avant d’avoir Internet…

L’après midi, après avoir fait une sieste obligatoire, direction le centre ville, pour découvrir Tampere et s’informer sur le ville en générale. La deuxième chose à faire dans notre programme était de trouver un loueur de voiture dans le but d’avoir une voiture pour aller le lendemain au rallye de Finlande situé à 200 km au nord de Tampere. Loupé, nous nous sommes cassés le nez devant le magasin, le loueur ferme à 16h30, tampi, c’est foutu pour le rallye. Après cette petite excursion dans le centre ville, retour dans nos appartement respectif.

Le voilà : 10 mn après avoir été rentré dans mon appartement, j’entends un coup de sonnette, qui c’est ?  Je découvre derrière la porte mon colocataire, qui se présente très poliment avec un anglais nickel, et n’hésite pas à me dire après quelques secondes qu’il a reconnu que je suis français étant donné mon accent très british qui sonne dans mes paroles.

Description du colocataire : Prénom : Simon, marié depuis 1 mois à Denise, nationalité allemand, 25 ans, Berlin, dernière année d’école d’ingénieur, un mec vraiment sympa qui raconte encore plus de conneries que moi, c’est pour vous dire….

 

 

Nous avons parlé pendant tout le reste de la soirée, bon c’est vrai que c’est plutôt lui qui parlait et moi qui essayais de répondre mais c’était vraiment sympa et je me suis tout de suite rendu compte que nous allions bien nous entendre. Problème, Simon est arrivé trop tard pour avoir les clefs de sa chambre, donc il passera le week-end dans la cuisine où se trouve heureusement un canapé en faux cuir beige.

 

 

Voilà c’est la fin de cette première journée, le dépaysement est vraiment important et ce n’est pas facile de trouver rapidement ces repaires à travers tous ces événements qui procurent une dépense d’énergies importantes pour faire la moindre chose, à bientôt.

 

 

 

Publié dans Finlande

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article