Rallye des Hautes-Côtes

Publié le par Antoine PRETIN

Humide et sec, pas simple.

 

Ce week-end se déroulait le 31ème rallye des Hautes Côtes. Epreuve régionale assez convoitée dans la région, il fut dur de se faire une place parmi les meilleurs…

 

Avec 136 équipages à prendre le départ samedi matin, les regards se tendaient vers un ciel plutôt foncé. Choix de pneus difficile, variation de la propreté de la route, le week-end n’allait pas être simple à gérer pour défier tous les pièges des 40 km de chrono de ce rallye.

 

Spéciales pluvieuses, spéciales heureuses…

 

La pluie était donc de la partie ce samedi et n’allait pas nous faciliter la tâche dans cette épreuve rapide où les vitesses de pointes atteignent plusieurs fois les 165 km/h, voire même plus…

N’ayant roulé que très rarement sur un sol humide, nous commençons l’épreuve spéciale numéro 1 sur un rythme prudent pour au fur et à mesure augmenter la cadence et finir sur un bon tempo. Après cette première mise en jambe, nous sommes relativement confiants et satisfaits de notre 6ème temps dans notre catégorie.

Pour la seconde épreuve, nous partons sur un rythme élevé, pour ne pas se faire distancer de nos adversaires.

Résultats très satisfaisants, avec encore une 6ème place mais à seulement quelques dixièmes des places de devant. La conduite sous la pluie est très agréable avec des pneus adéquats même si nous sommes passés proche de la correctionnelle lors de quelques virages.

Après un bilan de cette première étape, nous sommes 7ème de notre catégorie à seulement 10 secondes du premier.

Lors du deuxième tour, et suite à un grave accident, nous avons parcouru seulement la deuxième spéciale avec un temps un peu moins bon mais tout de même intéressant.

Après ce premier jour, nous sommes 7ème de classe mais avec des adversaires coriaces à notre poursuite.

 

Eau, huile et graviers…

 

La journée de dimanche s’annonçait meilleure avec un temps de nouveau revenu au soleil. Les spéciales étant en partie dans les sous bois, cela n’allait pas forcement être très simple. Dès la première spéciale, on nous annonce de nombreuses sorties de route sur de l’huile laissé par une voiture. Cela ne nous rassurant pas, nous partons dans la première spéciale sans espoir de prendre des risques. Ayant attendu assez longtemps au départ de la spéciale, dès le premier virage, je sur braque pour mettre mes gommes en température. Hélas, la voiture décroche et nous partons en tête à queue. Avec un peu de chance, nous finissons notre course près du talus mais sans aucune casse. Nous sommes repartis sur un rythme plus calme sur une partie gorgée d’huile faisant valser la voiture et d’autres parties remplies de boue et graviers en raison du passage des autres concurrents. Le résultat ne fut pas très performant, et nous perdons dans cette manœuvre deux places au classement.

 

 

Dernier et puis s’en va…

 

Pour la dernière boucle de ce rallye, l’objectif était de refaire des temps corrects et pourquoi essayer de remonter au classement. Les ambitions étaient difficiles à réaliser ayant un retard de 8 secondes sur la 7ème position.

Dans la première spéciale, nous améliorons notre temps de 18 secondes en assurant sur la partie souillée d’huile et roulant fort dans toutes les parties restées propres. Concernant la dernière spéciale, nous améliorons notre temps de 3 secondes mais cela ne suffit pas pour repasser devant notre adversaire.

Nous finissons donc à la 75ème place au général et à la 8ème place de classe. Ce résultat est satisfaisant et le plaisir de conduite a été total tout au long de ce week-end.

Rendez vous le 8 novembre pour le rallye de la Châtaigne : rallye se déroulant autour d’Autun avec 124 Km de chrono.

A bientôt…

Publié dans Rallye

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article